Chronobiologie et cycle menstruel : trouver l’harmonie dans votre vie

 

 Chronobiologie, Biorythme, Chronorythme…Vous avez certainement entendu parler de ces sciences. Certains régimes alimentaires comme la chrononutrition et même les Rythmes Scolaires se sont basés sur ces études.

L’études des capacités

La Chronobiologie et le Biorythme sont des outils de mesures qui déterminent en quoi notre cycle biologique affecte nos capacités dans les divers domaines de notre vie.

Les scientifiques de la Grèce antique dont Hippocrate, il y a donc plus de 3000 ans de cela, s’intéressaient aux variations de la fréquence du pouls, de l’activité rénale et du cycle menstruel des femmes.

Mais ce n’est que récemment que le monde scientifique contemporain a prit la mesure de ces recherches. Aujourd’hui on peut donc déterminer à l’avance les périodes où nous sommes aux meilleurs de notre potentiel pour les activités intellectuelles, sportives ou ayant trait aux émotions. Sans qu’on le sache, ces cycles rythmés affectent notre organisme au cours de notre vie.

Des mesures différentes

La chronobiologie se divise en plusieurs rythmes :

_ Le rythme ultradien qui dure moins de 24h

_ Le rythme circadien qui se calcul sur une journée

_ Le rythme infradien qui lui se définit sur des durées qui se prolonge au-delà de 24h, comme :

  • Le rythme circamensuel: rythmé par les mouvements de la lune (celui-ci nous concerne tout particulièrement)
  • Le rythme circannuel: lié aux différentes saisons

 

 

Notre agenda biologique

C’est ce rythme mensuel qui guide les variations hormonales chez la femme. Pour faire simple c’est le cycle menstruel avec toutes ses variations hormonales qui déterminent une alternance de pics et de déclin dans les domaines intellectuels, physiques et émotionnels :

  • jour 1 du cycle : augmentation du taux d’œstrogènes
  • jour 12 : pic de l’œstrogène
  • jour 14 : baisse de l’œstrogène et augmentation de la progestérone
  • jour 21 : pic de la progestérone
  • jour 22 : baisse de la progestérone et de l’œstrogène

Pour bien comprendre le principe, imaginez que votre cœur, vos poumons, vos muscles, vos reins… que tous vos organes possèdent à leur périphérie un… agenda!! Vos organes ont noté sur leurs agenda toutes les informations nécessaires pour leur travail :

_ alors… dans deux semaines les œstrogènes vont se multiplier et débarquer en masse

_ « quand est-ce qu’arrive la testostérone ? Ah oui, après demain !

_ la progestérone est déjà en place… bon sang ! il faut augmenter la température !!!

Face à toutes ses variations hormonales les organes amorcent des transformations pour que l’organisme maintienne son équilibre : la vue et l’ouïe s’affinent un peu plus à certains moments, le rythme cardiaque augmente ou diminue, les glandes mammaires augmentent leur taille, la composition de l’urine se modifie, la température corporelle varie, etc.

Ainsi les performances du système nerveux (attention, coordination motrice, mémoire, …) la force musculaire, la fréquence cardiaque et respiratoire atteignent leur maximum à certaines périodes pour ensuite diminuer avant de reprendre de plus bel.

Il y a donc pour les femmes des phases plus actives et d’autres plus calme dans un mois

 

 

Vivre en accord avec son rythme

Parfois vous pouvez avoir le sentiment d’être moins efficace, de vivre des journées où vous avez l’impression de brasser de l’air alors que vous galoper partout. Moi j’avoue qu’il y a des fin de journées où je ne suis pas satisfaite parce que j’ai l’impression de n’avoir rien fait de concret.

Un médecin américain spécialiste du sommeil, Michel Breus, a mis en place des outils pour vivre en adéquation avec son biorytme; « En travaillant sur cette idée, j’ai découvert 300 études médicales confirmant les bénéfices du synchronisme des activités de chaque individu avec son biorythme… C’est comme ça que j’ai découvert le pouvoir du « Quand ? » Tout est une question de timing ! »

Pour enfin prendre les bonnes décisions et organiser correctement sa vie, le choix du  » bon moment » a donc une grande importance.

La désynchronisation du rythme biologique, le maux de notre siècle

Avant qu’il n’y ai la lumière artificielle, nos ancêtres vivaient en fonction de leur horloge biologique. Ils se réveillaient et se couchaient avec le soleil. Les femmes quant à elles, recevaient la lumière de la Pleine Lune et dormaient dans le noir total lors de la Nouvelle Lune. Leur cycle étaient donc rythmé par les différentes phases de la Lune.

Aujourd’hui tout est altéré et on vit complètement en décalage avec notre rythme biologique; ce qui a des conséquences terribles sur notre bien-être. Les insomnies, le burn-out et la dépression touchent de plus en plus de monde. Avant même que l’on s’en rende compte, on peut vite se retrouver dans un état d’impuissance à gérer notre quotidien.

L’on sait aujourd’hui que les hormones sont les responsables de notre chronotype et je m’en rend compte autour de moi. J’ai des enfants d’âges différents et les plus jeunes se couchent tôt alors que mon aîné rallonge pas mal son heure du coucher. Les personnes âgées ont elles tendance à dormir moins. J’ai également remarqué pour ma part que le cycle menstruel envoie aux cellules de mon corps des signaux qui diffèrent d’une semaine à l’autre.

Notre organisme n’a donc pas un fonctionnement linéaire, mais des variations plus ou moins constantes. Et quand on y regarde de plus près cela va de soi, puisque tout sur Terre est rythmé par un cycle perpétuel. Les saisons, les marées, les migrations des oiseaux par exemple se produisent par un ballet que l’on peut prévoir grâce à l’observation. La vie toute entière est réglée par des rythmes biologiques.

Il est nécessaire d’écouter son corps afin de respecter au mieux son biorythme naturel pour plus de bonheur dans sa vie.

 

Déterminer son chronotype

Je ne peux pas vous dire qu’il y a un appareil de mesure qui vous aidera à déterminer quel est votre chronotype. Vous pourrez le déterminer en vous observant et en annotant vos découvertes. Il faut je pense un trimestre pour trouver quel est son rythme naturel.

Voici les points sur lesquels vous devez être attentif :

  • observez vos variations physiques (fatigue, énergie, maux de tête, fatigue visuelle, sensibilité accrue au bruit, meilleure endurance…)
  • observez vos changements d’humeur (irritabilité, enthousiasme, émotivité, optimisme…)
  • observez votre productivité (concentration, confiance en soi, facilité à trouver des solutions, bonne communication,…)

Je vous conseil de noter également les phases de votre cycle menstruel. Ainsi vous pourrez trouver le lien entre vos capacités et les différentes phases de votre cycle. Cela a comme avantage de vous permettre d’anticiper et d’organiser votre vie quotidienne en accord avec votre bien-être. On dit qu’un individu est « en phase » lorsqu’il vit et travaille aux moments de meilleures performances, et se repose dans les moments de faibles performances. Alors trouver vos moments optimaux et sachez quand lâcher du laisse.

 

    • le potentiel des menstruations
      Le potentiel du cycle menstrue

Pour comprendre en détail l’influence du cycle menstruel et son potentiel, je vous propose de lire mon article sur ce sujet en cliquant sur la petite image à droite >>>>>>>

 

 

 

 

 

Comprendre son rythme a une grande importance dans le choix du « timing » de nos projets. L’organisme ne sait pas faire n’importe quoi, n’importe quand. Il y a de meilleurs moments pour dresser le plan de table de votre mariage et d’autres pour désencombrer votre maison. Bien entendu si vous les faites aux « mauvais » moments, cela ne veut pas dire que vous les ferez mal, mais vous aurez besoin de plus de concentration pour mener à terme votre tâche. Choisir le bon moment c’est mener une tâche sans aucune difficulté. Et je sais que faire des choses qui paraissent facile et naturel, améliore grandement la qualité de vie et le bien-être.

Écoutez-vous, observez vos réactions et comprenez enfin pourquoi certains jours sont meilleurs que d’autres.

 

Dites-moi en commentaire, si vous remarquez des périodes pendant lesquelles vous vous sentez différentes ?

Les avez-vous repéré de tel sorte que vous savez d’avance quand ça va arriver ?

Laissez un commentaire au bas de l’article.

 

Avec tout mon amour

Quéta

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *