Comment devenir une personne meilleure

Bonjour à toutes,

On est comme on naît, n’est ce pas ?  Vous savez que vous êtes colérique et facilement irritable les jours qui précèdent vos règles, ou que vous avez tendance à être facilement déprimée pendant celles-ci. On vous traite de lunatique et vous en souffrez car vous savez bien au plus profond de vous que vous êtes une personne avec pleins de qualités. Que vous êtes prête à vous plier en deux pour aider les autres, que votre générosité est sans limite, que vous comprenez les gens et êtes bien la dernière personne à porter un jugement sur quiconque.

Mais voilà vos accès de colère dû à une frustration face à une situation ou un état que vous aviez du mal à contrôler a faussé le jugement de votre entourage à votre égard et on évite de se confier à vous.

Cet exemple est le premier qui me vient à l’esprit car c’est une situation que je vis actuellement et qui me fait énormément souffrir.

 

Vous voyez je suis une personne qui voue un amour total pour son prochain. En clair, j’aime les gens ! Ça fait un peu nunuche de dire ça; mais c’est vrai. J’aime tisser des relations, j’aime réellement m’intéresser aux autres et mon empathie exacerbé fait que j’ai les yeux embués face à n’importe quelle situation ou histoire où l’émotion rentre en compte.

Mais voilà, je suis seule. Pas physiquement mais émotionnellement. Je n’ai pas vécu de relations profondes depuis pas mal d’années. Je me suis laissé engluée dans la lourdeur du quotidien, fais en sorte de contenter les autres en me pliant à leurs habitudes, j’ai mené de front et avec brio ma vie familiale. Je ne m’écoutais pas et je suis réputée aujourd’hui comme étant une femme forte, qui ne s’apitoie par sur son sort et qui a un fort caractère.

J’ai passé, il y un mois de cela, deux jours à pleurer, sans manger, sans goût de rien. Personne ne se doute de rien parce que j’ai trop longtemps réprimé mes émotions et ma grande sensibilité car je voyais cela comme une marque de faiblesse qu’on aurait pu utiliser contre moi.

 

 

vivre une relation de complicité avec d’autres femmes me manque

 

J’ai envie de tout plaquer, de partir sans me retourner.

 

Tu sais à l’instant où j’écris cet article je suis à la fin de mon cycle, mes règles ne vont pas tarder à arriver. Et je sais que cette période me rend nostalgique; j’ai un peu plus le manque de ma mère qui vit loin de moi à plus de 6000 km, je souffre un peu plus de l’inconstance de ma vie professionnelle, etc. Mais là où avant j’aurai fait la tête, j’aurai été froide et fermée aux autres, désormais j’accepte de regarder en face toutes ces émotions, je les accepte et je ne reproche plus aux autres mon malheur.

 

As-tu remarqué que je te tutoie désormais. C’est surement parce que là tout de suite je me confie ou parce que je suis dans ma phase où ma pensée rationnelle me fait défaut. Mais peut importe !

Ce blog parle du cycle menstruel et de ses fluctuations, il est donc normal d’accepter les fluctuations de mon écriture. Prépare-toi donc à ce que ce blog soit écrit à 4 mains, à l’image des 4 femmes qui cohabitent en moi. Je ne les réprime plus désormais, elles font partie de moi et je les accepte, elles sont mes amies, mes alliées.

 

C’est une bonne période pour établir un bilan de ma vie. Toutes ces interrogations me permettront de m’améliorer et de vivre désormais une vie réellement en accord avec la personne que je suis en vraie.

Maintenant que j’ai repéré ces phases où je suis nostalgique, j’écris. Je ne m’en prends plus aux autres, je m’énerve beaucoup moins.

En ce qui concerne mes rapports humains, j’ai décidé désormais de me construire un cercle de personnes avec qui je pourrais me connecter réellement, des personnes que je pourrais soutenir et qui me soutiendrons. Des personnes qui me permettront d’offrir tout cet amour que j’ai en moi et qui m’étouffe faute de pouvoir le partager.

 

Grâce à la connaissance de mon cycle et de mon « Moi » ou devrais-je dire de « mes 4 Moi », je vais pouvoir devenir une personne meilleure.

 

Et toi, es-tu changeante comme moi ?

Comprends-tu le message de mon article ? Vis-tu la même chose ?

Laisse-moi un message pour en parler.

Partage avec moi et d’autres femmes ta vision des choses et ton vécu

 

 

Avec tout mon amour

Quéta

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *